Aikido Journal Home » Articles » Morihei Ueshiba et l'Amiral Isamu Takeshita Aiki News Japan

Morihei Ueshiba et l’Amiral Isamu Takeshita

Available Languages:

par Stanley Pranin

From Japanese Wushu Magazine

Traduction française: Jacques Renaud

Un des aspects fascinants de l’étude historique de l’aïkido est que l’on y trouve de nombreuses personnalités importantes de la société japonaise. Durant sa longue vie, Morihei Ueshiba a eue des contacts proches avec beaucoup de personnalités extraordinaires, non seulement du monde du Budo, mais aussi des milieux politiques, militaires et financiers. Une personnalité, quoiqu’inconnu des pratiquants d’aïkido d’aujourd’hui, a joué un rôle particulièrement essentiel dans la diffusion de cet art au Japon d’avant-guerre. L’Amiral Isamu Takeshita.

L’amiral Takeshita est mentionné fréquemment dans les conversations des anciens qui connaissaient Morihei Ueshiba pendant ces années à Tokyo avant la Deuxième Guerre mondiale. Il est né à Kagoshima en 1869. Takeshita était un membre du Clan Satsuma. A cette période le clan Satsuma était connu pour fournir beaucoup d’officiers à la marine tandis que le clan Choshu fournissait les officiers d’armée.

La relation entre Takeshita et Ueshiba a débuté suite à sa rencontre avec un autre amiral, Seikyo Asano. Asano était un partisan de la religion Omoto et a commencé la pratique du Daito-ryu Aïki Jujutsu à Ayabe en 1922. Très impressionné par l’art d’Ueshiba, Asano lui a recommandé Takeshita, son collègue à l’école navale de Tokyo. Takeshita s’est rendu à Ayabe en 1925 pour voir l’art d’Ueshiba et fut totalement convaincu qu’Ueshiba était un artiste martial exceptionnel. A son retour à Tokyo, Takeshita a présenté une recommandation rayonnante d’Ueshiba à l’Amiral Gombei retraité et ancien Premier ministre (à 2 reprises) ; cela a abouti à une démonstration devant un groupe d’élite et de téléspectateurs à la résidence de Takeshita. Dorénavant, l’amiral a joué un rôle actif dans la promotion des activités d’Ueshiba parmi l’élite de la société japonaise. Il s’en est suivi un véritable engouement et beaucoup d’officiers militaires, représentants gouvernementaux et des personnes riches sont devenus les partisans du Jujutsu style d’Ueshiba-. Kenji Tomiki qui a créé plus tard une forme compétitive d’aïkido a été aussi présentée à Ueshiba par Takeshita autour de 1925.

L’amiral Takeshita était non seulement un admirateur des compétences martiales d’Ueshiba, mais aussi un pratiquant enthousiaste bien que déjà plus très jeune. Il a pratiqué assidûment durant de nombreuses années et durant une courte période Ueshiba a enseigné chez Takeshita. De plus, l’amiral a rencontré le maître d’Ueshiba, Sokaku Takeda du Daito-ryu Jujutsu à plusieurs reprise. Takeda a vraisemblablement enseigné à Takeshita bien que son nom et son cachet n’apparaissent dans aucun des livres d’inscription Daito-ryu existants (eimeiroku). Nous savons, par exemple, que Takeshita a suivi le séminaire que Takeda a dirigé au dojo d’Ueshiba en 1931. Plus tard, le fils de Sokaku et le présent Doshu du Daito-ryu, Soke Tokimune Takeda, fait savoir que l’Amiral Takeshita a écrit un article de magazine “l’Histoire du Courage de Sokaku Takeda.” Malheureusement, cet article semble ne plus exister.

C’est durant les premières années de pratique à Tokyo que Takeshita a consigné régulièrement ses notes dans des centaines de pages concernant l’enseignement d’Ueshiba. ces notes écrites à la main consistent principalement en des descriptions détaillées des techniques du Daito-ryu alors étant acquises par Ueshiba. Ces notes représentent un legs important non seulement pour des pratiquants d’aïkido, mais aussi pour les adhérents du Daito-ryu. Elles constituent la preuve évidente et complémentaire du rapport historique et technique entre les deux arts.

Une information fascinante d’une période préalable de la vie de Takeshita qui ne peut pas ne pas être mentionné implique le Président américain Théodore Roosevelt. Roosevelt est aussi connu pour avoir agi comme médiateur dans le règlement de la Guerre Russo-japonaise, pour laquelle il a obtenu le Prix Nobel de Paix en 1906. Le président était en ce temps pro-Japonais et, comme un sportif aguerri, découvrit l’existence du jujutsu. Il a invité Yoshiaki Yamashita, le principal disciple du Fondateur de Judo, Jigoro Kano, à aller en Amérique Enseigner le Judo. Une photographie de Roosevelt, daté le 13 avril 1904, qui est dédicacée “à prof Y. Yamashita” est toujours présente au Kodokan. La personne qui a agi comme l’agent de liaison pour le voyage d’Yamashita était l’Amiral Isamu Takeshita.

En plus de ses rapports avec l’univers du judo et de l’Aikijujutsu d’Ueshiba, Takeshita aimait aussi le Sumo et a utilisé toute sa considérable influence pour que cet art devienne un sport national. Il a aussi été durant de nombreuses années dirigeant de l’Association de Sumo.

Durant les années d’or du Kobukan d’Ueshiba Dojo, dans les années 1930, Takeshita était régulièrement mis en avant et apparaît assis à côté d’Ueshiba dans beaucoup de clichés de groupe de cette période. Takeshita a aussi participé à une grande démonstration Kobudo en 1935 comme représentant “de Daito-ryu Aikijujutsu.” A cette occasion il fut sans aucun doute le représentant d’Ueshiba dojo.

En 1939, une proposition fut faite pour incorporer le Kobukan d’Ueshiba Dojo. Après un temps normal d’assimilation du processus, on a vite accordé, l’année suivante ce statut aboutissant à la création du “Centre Kobukai”. L’amiral Takeshita fut le premier président du Centre.

Les contacts de Takeshita avec la famille Impériale ont mené à une démonstration au Palais Impérial Saineikan dojo en 1941. Ueshiba a d’abord repoussé l’invitation, exposant qu’il ne voulait pas démontrer des techniques “fausses” devant un auditoire si illustre. Par cela il a voulu dire que s’il exécutait des techniques “réelles” son partenaire serait tué ! Finalement, l’Amiral Takeshita, toujours très diplomate, persuada Ueshiba de montrer son “mensonge”. Gozo Shioda, un des principaux étudiants d’Ueshiba de ces temps là, raconte comment son Maître, bien qu’extrêmement malade de la jaunisse, a effectué une démonstration spectaculaire de ses compétences à cette occasion. L’autre partenaire d’Ueshiba lors de cette démonstration, Tsutomu Yukawa, a commis l’erreur d’attaquer seulement avec tiédeur, par déférence pour son Maître malade. Partenaire malheureux puisqu’il a terminé avec une épaule disloquée !

Après le début de la guerre, lorsque la plupart des étudiants d’Ueshiba furent dispersés, le nom de Takeshita Isamu cessa d’être mentionné dans le contexte d’aïkido. Nous ne connaissons pas ses activités pendant le conflit, mais il ne pris sa retraite qu’à un âge avancé. Takeshita décéda en 1949 à l’âge 80 ans.

Tous les récits sur l’Amiral Isamu Takeshita le décrivent comme un individu chaud, intelligent et noble. Le Doshu d’aïkido, Kisshomaru Ueshiba, quand il fut interviewé offrit l’hommage suivant à l’Amiral : “une personne qui a fait des efforts énormes d’assurer le succès de mon père après l’arrivée à Tokyo était l’Amiral Isamu Takeshita. Isamu Takeshita était toujours avec Ueshiba Morihei. Sans lui, nous ne pouvons pas parler du développement d’aïkido ce temps-là.”